31 janvier 2019

Dessiner un sampler écossais

  

mysampler

 

Voilà un sampler écossais de toute beauté,

magnifique ,

 

extraordinaire,

 

sublimissime, n'est-ce pas ?

(si, si, dites oui, sinon ça va m'vexer :boude: )

  

  

Ce petit billet juste pour vous donner un lien très amusant

qui va vous permettre de dessiner le votre.

CLIC

(les explications sont en anglais,

mais un petit clic droit avec la souris et vous pourrez le traduire ;-)

 

Vous ne pourrez pas le broder bien sûr,

vous allez perdre un temps fou pour rien devant votre ordi :mdr:

mais vous allez vous aussi dessiner VOTRE sublimissime sampler écossais !

:):

     

Posté par MeriemC à 09:56 - - Commentaires [18] - Permalien [#]


26 janvier 2019

EE 1887, le Bristol à l'écureuil - 3

    

Bristol EE 1887 01

   

Mon Sampler de Bristol avance, 

  

le EE 1887

Collection Cooper Hewitt  

la prochaine fois que je vous le montrerai, il sera terminé.

J'aimerais bien le finir en mars, un an après l'avoir commencé.

 

Bristol EE 1887 07

       

En tout cas, là, j'avais envie de vous montrer mon avancée

car j'ai brodé tous les motifs que j'aime dans les Bristol,

tous ces motifs traditionnels dont je vous avais parlé ICI

     

  

Des maisons, la vache  ....

Bristol EE 1887 04

    

le cheval,

et les armoiries de Grande-Bretagne, avec le lion et la licorne,

et bien sûr le motif signature des Bristol : la Bible.

 

Bristol EE 1887 03

 

  

Je voulais absolument avoir l'occasion de broder l'éléphant,

c'est autant pour lui que pour l'écureuil que j'ai choisi ce modèle

Bristol EE 1887 06

  

et puis plein d'autres motifs,

vous avez vu les 2 voiliers, la locomotive  .... ?

Bristol EE 1887 02

 

Le temps est triste et humide,

les tourterelles sont maussades, 

elles aimeraient bien que le printemps arrive.

tourterelles

 

Mais aucun temps ne peut empêcher une brodeuse de broder,

alors à vos aiguilles,

et bon week end à tous et toutes.

 

 

Posté par MeriemC à 14:25 - - Commentaires [20] - Permalien [#]

19 janvier 2019

Jenny Jeanjean 1865 - 2 et FIN

 

Jenny Jeanjean 1865 10

  

C'est en toute fin d'année 2018 que j'ai terminé le marquoir

 

de   Jenny Jeanjean 

11 ans en 1865

 

Et je prends enfin le temps de vous le montrer.

  

L'original, en laine sur canevas, est assez abîmé et décoloré

et j'ai voulu lui redonner ses couleurs d'origine,

le voir comme Jenny l'avait brodé.

Jenny Jeanjean 1865

   

Et ce fut la surprise !

le marquoir original semble être dans les rouges

....

et la reproduction a dévoilé les bleus !

Jenny Jeanjean 1865 01

  

 Car si les rouges ont assez bien résisté au temps ..... et aux mites,

les bleus ont beaucoup pâli, jusqu'à devenir blancs parfois,

et ont en plus été particulièrement appréciés par les insectes.

En témoignent ces deux motifs par exemple.

Jenny Jeanjean 1865 07

  

Jenny Jeanjean 1865 08

  

  

Brodé en laines Aurifil et St Pierre

sur une toile zweigart 14 fils

Jenny Jeanjean 1865 05

  

Jenny Jeanjean 1865 02

  

Le texte dit :

"Fait par Jenny Jeanjean âgée de 11 ans

le 8 mars 1865. A le pension des demoiselles Arnal

J'aime Dieu et Marie."

Jenny Jeanjean 1865 04

Hélas ces éléments ne m'ont pas permis de retrouver de façon certaine

la trace de Jenny, mis je ne perds pas espoir

d'y arriver un jour.

  

Le gros mouton maladroit sur l'autel m'avait fait hésité à acheter l'oiginal.

Il détonnait au milieu des autres motifs plutôt élégants.

Jenny Jeanjean 1865 11

 

Mais j'ai fait une petite découverte :

le mouton est sans doute .... une création de Jenny .

En effet, on voit sur l'original qu'il a été brodé par dessus le rouge de l'autel.

Jenny Jeanjean 1865 06

J'ai l'impression qu'elle avait brodé tout l'autel en rouge

et qu'elle s'est dit après coup qu'un Agnus Dei serait du plus bel effet.

Alors, elle l'a inventé  ;-)

Du coup ce mouton que je n'aimais pas est devenu mon détail préféré.

 

Jenny Jeanjean 1865 03

Il y a des marquoirs qu'on  a plus   de plaisir à broder que d'autres,

sans qu'on sache très bien pourquoi.

Celui de Jenny a été un vrai, vrai bonheur !

Lui faire retrouver sa jeunesse et sa fraîcheur a été une vraie fierté.

Merci Jenny.

  

Bon week end à toutes et tous.

  

Jenny Jeanjean 1865 09

 

Posté par MeriemC à 15:26 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags : ,

12 janvier 2019

Elizabeth Wipp 1826

  

Elizabeth Wipp 1826 sampler 01

    

Mon petit sampler du 1er janvier est terminé  :ouioui:

il s'agit de celui 

  

d' Elizabeth Wipp 1826 

The Goode Huswife Design

  

  

Une composition qui ressemble un peu à ce très ancien sampler hollandais :

en largeur, pas de frises,

les lettres en haut, et en bas des petits motifs éparpillés,

des fleurs, des petites dames, des oiseaux ....

Elizabeth Wipp 1826 sampler 05

clic

  

Sur cet autre exemple,

on retrouve 3 motifs traditionnels des marquoirs hollandais :

 Elizabeth Wipp 1826 sampler 07

clic 

le même  cerf qu'Elizabeth

Le même petit lapin

Et un petit coussin à épingle, Elizabeth en a même brodé deux

Elizabeth Wipp 1826 sampler 06

   

  

Une petite dame avec jupette en triangle, traditionnelle des marquoirs hollandais

Elizabeth Wipp 1826 sampler 08

clic   et   clic  

    

Le paon d'Elizabeth

... et presque le même sur un marquoir hollandais

Elizabeth Wipp 1826 sampler 10

    clic

Oui, je sais,

je n'arrête pas d'écrire "hollandais"  dans cet article

alors que le marquoir d'Elizabeth est ..... américain !!!! :hihihi:

et plus exactement de Pennsylvanie.

  

Je dis toujours que les marquoirs sont des petites pages d'histoire.

Et celui d'Elizabeth en est une une.

Il raconte l'histoire de ces migrants hollandais et allemands

qui ont traversé l'océan pour s'installer en Amérique,

avec dans leurs bagages,

leurs précieux marquoirs soigneusement pliés.

 

Ainsi leurs filles, petites filles, arrière petites filles

ont grandi en Pennsylvanie,

mais elles ont continué à copier les motifs brodés par leures aïeules.

 

Avec de petites différences progressivement.

 Elizabeth Wipp 1826 sampler 09

 clic

On remarquera par exemple qu'Elizabeth a repris le style

des grands alphabets hollandais, avec ces A aux pattes très écartées,

mais elle a signé "à l'anglaise", à l'américaine plutôt,

c'est à dire en écrivant son nom en entier.

Alors que généralement les hollandaises ne mettaient

que leurs initiales sur leurs marquoirs,

 

 

Brodé en 1/1 , avec des fils DMC sur une toile 12 fils.

 Elizabeth Wipp 1826 sampler 03

 

Je précise qu'hélas, la grille est devenue introuvable

sauf parfois en brocante.

  

Voilà, je vous laisse, je file broder.

Car je viens de commencer une nouvelle aventure passionnante

avec le sampler de Mary Pets.

Mais avant ça, je vous souhaite un très bon week end bien sûr.

  

Elizabeth Wipp 1826 sampler 04

 

  

Posté par MeriemC à 18:22 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags :

06 janvier 2019

Eliza Aitkin 1804

 

 

Eliza Aitkin 1804 01

  

:jecherche:

Je vous devine perplexe ....

Qu'est ce qu'il a de spécial ce sampler ?

pas super original, et les couleurs ont été bien ternies par le temps.

 

le bouquet central ?

 

Eliza Aitkin 1804 03

 

voui .... pas extraordinaire non plus .....

 

 

Là, vous découvrez qu'Eliza n'avait que 6 ans en 1804,

quand elle a brodé ce bouquet

 

Eliza Aitkin 1804 07

 

et déjà, vous commencez à trouver que ce sampler

n'est pas mal du tout pour une enfant si jeune.

 

 

 

Et maintenant,

tadaaaaaam,

je vous montre la petite bouille d'Eliza

Eliza Aitkin 1804 04

Ses petites joues roses, 

les cheveux soigneusement bouclés sur son front

sa .... petite coquetterie dans l'oeil.

 

Et maintenant, je vous vois vous savez !

vous souriez n'est-ce pas ?

Vous commencez a lui trouver plein de charme à ce petit sampler tout terne.

Avouez que c'est  émouvant de pouvoir parfois

mettre un visage  sur un sampler.

:ange2:

Et oui, les amatrices de sampler sont d'incorrigibles sentimentales.

 

 

 

Surtout que ..... c'est pas fini !

Eliza a brodé la phrase si souvent brodée sur les samplers anglo saxons :

 

"Eliza Aitken is my name and with my needle work the same

And By This Work you may plainly see The Care my parents took of me"

Eliza Aitken est mon nom, et avec mon aiguille j'ai brodé cet ouvrage

qui vous permet de voir combien mes parents ont pris soin de moi

 

Et nous avons la chance de pouvoir découvrir les visages de ces parents.

Elizabeth Aiken née à Philadelphie en 1761

Eliza Aitkin 1804 05

  

et Andrew Aitkin, médecin, né en Ecosse en 1757,

et qui s'installa en Amérique en 1780 quand il épousa Elizabeth.

Eliza Aitkin 1804 06

Rapidement le couple s'installe à Baltimore ou ils ouvrent une pharmacie.

Ils eurent 10 enfants, dont Eliza, notre brodeuse.

 

J'ai découvert ce sampler et les deux tableaux cette semaine,

c'est un lot en vente chez Sotheby's en ce moment

Vous pouvez tout voir ICI

  

J'y ai aussi appris qu'Eliza épousa Alfred Crowford,

qu'elle a au moins eu un fils, William, né en 1825

et qu'elle est morte à l'âge de 87 ans. 

  

(Joshua Jonhston, le peintre, 1763-1824,

est considéré comme le premier peintre professionnel de couleur des Etats Unis.

Fils d'un blanc et d'une esclave noire, il avait été affranchi en 1782)

 

Bon dimanche à toutes et tous

 

 

Posté par MeriemC à 11:21 - - Commentaires [31] - Permalien [#]
Tags : ,