Couleur Tourterelle

18 août 2018

Rosalie Paing 1899

  

 

Rosalie Paing 1899 01

  

 

Voici quelques semaines, je vous avais montré le marquoir de Rosalie Paing,

avec son rose si .... ROSE !

c'était ICI

   

Rosalie Paing 1899

La Chapelle-en-Juger

  

N'est-il pas charmant ce marquoir à compliment

destiné à Eugène, son papa ?

  

Mon cher papa

C’est en pensant à vous que j’ai fait cet ouvrage

Chaque point, chaque lettre vous diront mon amour

Si Dieu veut exaucer une enfant de mon âge

Il vous rendra heureux jusqu’à vos derniers jours.

 

 

J'ai voulu broder à mon tour ce  marquoir tout simple d'une enfant de 9 ans.

Mais il y avait ce rose ....

j'ai longtemps hésité .... il me faisait peur ...

mais finalement, j'ai osé !!!

j'ai osé le rose de Rosalie 

 Rosalie Paing 1899 05

 

  

 

Et j'ai bien fait,

sans lui je n'aurais pas retrouvé la fraîcheur de l'original

 

Contrairement aux apparence, j'ai aussi respecté la couleur de la toile.

Le canevas a été très assombri par le temps,

mais aux bordures protégées de la lumière par le cadre,

on voit qu'il était très clair à l'origine.

 Rosalie Paing 1899 06

 

  

 

Par contre, l'original, brodé en laine sur canevas,

était très grand, 58 cm de côté.

Je voulais retrouver la lumière de l'original, mais en miniature,

J'ai donc opté pour une broderie en 1/1

en soies d'Alger sur Zweigart 12 fils.

Rosalie Paing 1899 08

  

Les lettres bicolores étaient difficiles pour une enfant de 9 ans,

alors les mêmes lettres sont parfois brodées de différentes façons,

j'ai respecté cela aussi.

Rosalie Paing 1899 04

  

J'aime bien cette bordure graphique.

les mites aussi ont aimé ....

il ne reste plus beaucoup de frise sur l'original.

Rosalie Paing 1899 09

   

Rosalie a eu la bonne idée de nous donner sa date de naissance : 1890

et de nous dire qu'elle habitait à la Chapelle-en-Juger, en Normandie.

 

Rosalie Paing 1899 02

   

Le 27 août 1885 Eugène Paing, 26 ans, qui venait de St Louet sur Lozon, 

épousait une demoiselle de la Chapelle-en-Juger, Aimée Cauchard, 30 ans.

 

Rosalie Paing 1899 11

  

 

Il était journalier, elle faisait des ménages,

et le mariage fut sans doute un peu ..... précipité,

car ce n'est que 3 mois plus tard

que le petit Pierre viendra compléter la famille.

Puis il y eut Louis en 1887, mais l'enfant mourra 3 mois plus tard.

Alice arriva en 1888

  

et ce fut le tour de notre Rosalie le 4 janvier 1890, à 9h du matin.

Rosalie Désirée Augustine

 

Rosalie Paing 1899 10

  

 

En 1892, la famille a connu un autre chagrin avec la mort, à 1 mois, d'un petit Joseph.

 

Hélas les archives en ligne de la Manche s'arretent en 1892,

m'empêchant d'aller plus loin.

 

Mais les officiers d'état civil ont quand même laissé quelques indices précieux

dans les marges des actes de naissance.

Ainsi une note nous apprend que Rosalie s'est mariée à 38 ans,  le 5 juin 1928,

avec Denis Lallemand, veuf, âgé de 46 ans.

 

Rosalie Paing 1899 12

  

 

Ont-ils eut des enfants ? je ne sais pas,

il faudrait aller consulter les archives sur place.

Je sais juste que Denis mourra en 1966, à 84 ans

et Rosalie le suivra 12 ans plus tard, en 1978, âgée de 88 ans.

 

Rosalie Paing 1899 13

  

 

Quant à Eugène, le papa de Rosalie,

il est mort le 23 janvier 1947, à 84 ans

mais l'histoire ne dit pas s'il a été heureux jusqu'à ses derniers jours

je l'espère en tout cas.

 

Bon week end à toutes et tous.

  

 

Rosalie Paing 1899 03

 

 

La grille a été envoyée dans une newsletter à toutes les personnes abonnées

(et pas de façon "anonyme")  aux news et aux articles de mon blog.

Si vous ne l'avez pas reçue, sans doute votre inscription n'était-elle pas complète,

ou peut être votre adresse mail a-t-elle changé,

alors réinscrivez vous de façon à être prêt(e) pour la prochaine ;-)

 

  

Posté par MeriemC à 11:56 - - Commentaires [40] - Permalien [#]
Tags : , ,


31 juillet 2018

Les samplers de Bristol - Episode 2 / 3

 

Bristol samplers 02 04

   

Continuons notre visite des orphelinats de Bristol

visite commencée ICI ,

et allons aujourd'hui à la rencontre des enfants.

   

 

A Ashley Down, la journée commence à 6h00,

il faut se lever, s'habiller, et attendre le déjeuner en tricotant ou en lisant.

On déjeune à 8h00, on dîne à 13h00 et on a droit à un thé à 18h00.

 Bristol samplers 02 20

   

Bien sûr il y a la messe : à 8h30 le matin, et celle du soir à 17h30.

Les enfants sont en classe de 9h00 à 12h00, et de 14h00 à 16h00.

 Avec deux récréations d'une demi heure, une le matin et l'autre l'après midi.

 Bristol samplers 02 14

   

Après le thé, ils doivent participer au fonctionnement de l'établissement

en faisant des "travaux utiles".

Les filles s'occupent du linge et font des travaux d'aiguilles

Bristol samplers 02 05

  

La tâche attitrée des garçons est l'entretien du potager,

mais ils doivent aussi apprendre à faire le ménage

et ils tricotent eux-mêmes leurs chaussettes.

Bristol samplers 02 06

  

Après une journée bien remplie, 

les plus jeunes vont  au lit à 20h, les autres à 21h.

Bristol samplers 02 21

  

  

  

  

 

Les garçons portent un pantalon de velours côtelé,

une veste bleu marine, avec chemise et gilet.

 Bristol samplers 02 10

  

Pantalon court et blouse pour les plus jeunes.

 Bristol samplers 02 12

 

 Les filles portent une robe de coton bleu marine à pois blancs,

que l'on protège avec un grand tablier vichy bleu.

 Bristol samplers 02 02

  

Pour sortir, on rajoute une petite cape blanche

et un bonnet de paille attaché par un ruban  à carreaux verts et blancs.

 Bristol samplers 02 09

  

On se protège du froid avec un grand châle,

ou une  cape  à carreaux verts et bleus.

Bristol samplers 02 07

  

Bristol samplers 02 03

  

  

  

  

Chaque maison avait ses propres salles de classes

et ses enseignants (qui souvent avaient été eux-mêmes élèves à Bristol).

Bien qu'ayant essentiellement pour but de former les enfants à un emploi,

l'instruction était complète : 

on y enseignait la lecture, l'écriture, l'arithmétique,

la grammaire , l'histoire, la géographie ...

Bristol samplers 02 01

 

on enseignait aussi le chant, et on y faisait même de la gymnastique.

 Bristol samplers 02 13

 

Les garçons suivent un apprentissage dans le métier de leur choix,

menuisier, fabricant de paniers,  de chaussures, tailleur, drapier, plombier,

peintre, boulanger, coiffeur, épicier, "monteur de gaz",

"greffier de poste ou de télégraphe" ............ 

Ils quittent Ashley Down à 14 ans.

Bristol samplers 02 11

    

 Au même âge, les filles quittent la classe et se consacrent pendant trois ans

aux tâches domestiques :

cuisine

Bristol samplers 02 15

 

entretien du linge

Bristol samplers 02 18

   

 c'est à ce moment là qu'elles apprennent à confectionner leurs vêtements,

bref,  tout ce qu'il faut savoir pour trouver un emploi dans une bonne maison.

 Bristol samplers 02 08

     

Et elles peuvent aussi s'occuper des enfants à la crèche

ou aider à l'infirmerie

(remarquez le beau couvre lit)

Bristol samplers 02 19

 

 Pour toutes ces tâches elles reçoivent un salaire

dont une partie est épargnée afin d'avoir un petit pécule au moment du départ.

 

Les garçons quittent donc l'orphelinat à 14 ans,

les filles à 17 ans,

ils reçoivent tous une tenue complète, des vêtements de rechange,

un parapluie, une copie des "Récits" de George Müller,

un billet de train pour rejoindre leur premier employeur,

et enfin une demi-couronne pour les garçons

alors que les filles reçoivent l'argent épargné pendant les 3 dernière années.

  

Et .... ils reçoivent une Bible,

Bible que l'on retrouve sur pratiquement tous les samplers de Bristol,

samplers qui feront l'objet du troisième épisode de grand feuilleton de notre été.

Bristol samplers 02 17

  

 

Pour illustrer cette article, j'ai utilisé des photos

 de la collection de la Muller's Organisation.

 Bien que tardives bien sûr, elles permettent de mieux imaginer la vie de ces enfants.

  

Bristol samplers 02 16

 

  

Posté par MeriemC à 15:28 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags :

24 juillet 2018

Il y a rose ..... et rose

  

Rose 1

  

N'est-elle pas charmante cette délicate guirlande de roses ?

 

Oui mais voilà ...

on vous l'a déjà dit :

Il faut se méfier des images qu'on trouve sur internet !!!!! 

Car la réalité peut être très différente. 

:peur1:

 

 

   

Ainsi, voici la face cachée de cette douce guirlande,

une face cachée ..... beaucoup plus violente, agressive ,

terrrrrrrrrible !   :mdr:

Rose 4

  

Et oui, cette guirlande n'était pas

ROSE,

elle était

ROSE !

:siffle:

 

 

Un rose criard que l'on retrouve très souvent

sur les marquoirs français en laine fin 19ème début 20ème.

 

Les colorants de synthèse ont permis au XIXème siècle

de développer des gammes de couleurs à l'infini.

D'un coût moindre, ils ont permis aussi de démocratiser les fils.

Ainsi, au moment où les motifs de Berlin étaient à la mode,

pouvait-on facilement trouver des laines de couleurs un peu partout.

 

Rose 5

 

   

Alors, quel que soit le siècle,

quand une petite fille de 7 ans doit piocher dans une boite de laines à broder

la couleur qui l'attire le plus ..... c'est bien sûr lui 

en bas .... à droite ....

le rose Barbie ... avant même la "naissance" de Barbie.

:hihihi:

Rose 8

 

 

Ainsi le joli poème que Rosalie (la bien nommée) a brodé pour son papa

il n'était pas comme ça ....

Rose 9

 

il était comme ça !

Rose 6

  

Parfois le temps a conservé la couleur d'origine,

et il faut bien admettre que le résultat n'était généralement pas du meilleur goût.

Rose 3

  

Mais d'autre fois, bien qu'un peu vif, ce rose ne rendait pas si mal finalement.

Rose 2

 

Voire même, il pouvait être joli dans un camaïeu de roses.

Rose 7

 

 

 

Posté par MeriemC à 15:39 - - Commentaires [21] - Permalien [#]

15 juillet 2018

AVG 1814 - 2

  

AVG 1814 sampler 2 01

  

Mon sampler hollandais avance

l'AVG 1814

 

Depuis la dernière fois que je vous l'ai montré,

j'ai brodé trois motifs très traditionnels des samplers hollandais,

trois motifs que je n'avais encore jamais eu l'occasion de broder.

  

AVG 1814 sampler 2 02

  

  

Il y a d'abord le grand cerf dans son carré de fleurs.

Il est souvent utilisé comme motif central comme ici.

AVG 1814 sampler 2 03

  

Autre exemple amusant où le cerf

est fermement attaché à sa tonnelle fleurie (clic)

AVG 1814 sampler 2 08

  

Le bas des samplers hollandais est souvent occupé par 

des petits personnages dans leur vie quotidienne.

Ici c'est un charmant couple qui se promène dans son jardin.

AVG 1814 sampler 2 05

  

Sur cet autre sampler, vous avez en plus une jolie calèche (clic)

AVG 1814 sampler 2 07

  

Et enfin un motif que j'adore et que je suis ravie d'avoir enfin brodé :

la Vierge hollandaise, symbole de la liberté,

dans son jardin hollandais, jardin rond avec portillon,

jardin qui représente le territoire hollandais.

AVG 1814 sampler 2 04

  

Elle tient généralement une lance ou une épée

surmontée du chapeau de la liberté.

La lance car la liberté a besoin parfois d'être défendue

Elle est l'équvalent de notre Marianne,

et son chapeau noir est notre bonnet phrygien.

 

Voici cette même vierge sur un marquoir

que toute amatrice de samplers connaît bien,

le sampler  "la belle hollandaise"  de Permin,

cette belle hollandaise étant la Vierge de la liberté.

AVG 1814 sampler 2 06

  

C'est un motif qu'on ne retrouve pas que sur les marquoirs d'ailleurs,

la voici déjà sur une pièce de 1573

AVG 1814 sampler 2 09

  

ou ici sur un ancien drapeau de la marine des Pays Bas.

AVG 1814 sampler 2 09 10

  

Et voilà ..... un article écrit pendant que d'autres regardent

des p'tits bonshommes courir sur un rectangle vert :siffle:

bon allez, je publie et je vais m'enquérir du score ....

mais si j'en crois l'agitation extérieure, la France a du gagner LOL

  

AVG 1814 sampler 2 11

  

 

Posté par MeriemC à 19:11 - - Commentaires [20] - Permalien [#]

07 juillet 2018

La chemise d'Edith Louisa Manuel

  

Edith Louisa Manuel 1876 01

  

Alors voilà, cette année j'ai eu envie de changer :

cette année, pour mon anniv', pas de petites croix,

y en a marre de chercher un vieux bout de tissu brodé,

avec les éternels alphabets,

en  laine mitée,

ou en soies décolorées

.... :siffle: ....

 

NON, cette année, j'ai décidé de m'offrir ....

une chemise

signée d'une grande styliste anglaise,

excusez du peu !

:yééé:

 

OUI mesdames, cette année, c'est décidé,

je deviens ..... influenceuse mode !

Cristina Cordula a du souci à se faire ! 

 

 

 

Je vous présente donc ma nouvelle chemise blanche.

 

Un petit détail d'abord, petit mais qui a son importance : 

ma chemise mesure 24 cm de haut   :hihihi:

Edith Louisa Manuel 1876 08

 

Et la "styliste" se nomme

Edith Louisa Manuel

elle a cousu ce petit bijou en 1876, elle était âgée de 10 ans.

Edith Louisa Manuel 1876 02

  

Et oui, cette année, j'ai opté pour un sampler comme d'habitude 

mais un sampler de couture cette fois ci.

 

 

Je vous laisse admirer les détails :

comme les minuscules points sur le col

Edith Louisa Manuel 1876 04

  

  

les plis religieuses, et les minuscules boutons 

ce qui veut dire donc de minuscules boutonnières.

Edith Louisa Manuel 1876 03

  

  

l'emmanchure, et le haut des manches froncé.

Edith Louisa Manuel 1876 05

  

  

les poignets si petits .... si jolis,

les délicats petits boutons décorés,

et la petite fente d'asisance sur le côté, avec son renfort.

Edith Louisa Manuel 1876 06

  

  

La chemise est encadrée,

peut être un jour la sortira-je du cadre

pour admirer tous les détails,

mais pour l'instant, j'en profite comme ça.

  

Bon week end à toutes et tous

Et bonnes vacances à ceux qui y sont.

  

Edith Louisa Manuel 1876 07

 

Posté par MeriemC à 15:28 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags :