loupe 09 2 1

Fitzwilliam Museum

  

Il était une fois au Fitzwilliam Museum

un sampler anglais signé L. HART

  

Sur quoi braquer notre loupe ?

Sur les notes de musique ?

loupe 09 2 4

  

Non, elles sont originales mais ce ne sont pas les vedettes.

 

Le détail  intriguant,

mystérieux,

c'est  ....   la date : 1672

loupe 09 2 6

  

  

Pourquoi 1672 ?

alors qu'il s'agit à l'évidence d'un sampler du 19ème,

donc brodé au moins 200 ans après la date indiquée !

 

Au 17ème siècle, les samplers anglais ressemblaient à ça :

loupe 09 2 3

V&A Museum

  

Etroits, tout en hauteur,

avec une succesion de bandes décoratives dans différents points,

et pas de frise encadrant l'ensemble.

Parfois quelques motifs, mais rares et peu réalistes.

 

L Hart a brodé un sampler carré

complètement entouré d'une frise .

 

Certes le haut avec des lignes de lettres et de frises décoratives

pourrait vaguement évoquer les samplers du 17ème,

mais les motifs du bas, réalistes et raffinés sont tout à fait dans le style du 19ème.

loupe 09 2 5

  

Et Carol Humphrey dans son livre "Samplers" donne une preuve irréfutable.

L'auteur de la petite mélodie du sampler (Robert Reinagle)

n'était tout simplement pas né en 1672 !

Sa mélodie ne fut publiée pour la première fois qu'en 1830.

 

Bien sûr, on peut se dire que L. Hart s'est trompée.

On retrouve souvent des erreurs sur les samplers.

 

Oui mais voilà,

le musée possède un autre sampler signé A. Hart,

sans doute la soeur de L. Hart,

datant à l'évidence lui aussi du 19ème siècle

Et  A. Hart a aussi antidaté son sampler : 1691

 

loupe 09 2 2

Fitzwilliam Museum

 

L "erreur" était donc certainement volontaire,

mais pourquoi ont-elles fait ça, nul ne le sait encore.

Tant pis ..... ou tant mieux

J'aime aussi quand les samplers gardent leurs petits secrets

et ouvrent ainsi la porte à notre imagination.

 

Bon week end à toutes et tous,

j'espère terminer le AVG 1814 cette semaine

pour vous le montrer samedi prochain ;-)