Rosa Christ 1891 01 01

   

L'été vient de commencer

et l'ouvrage choisi pour accompagner ce bel été,

c'est le marquoir de Rose.

 

Rosa Christ

au pensionnat de Forbach 1891

 

Voici l'original

 Rosa Christ 1891 01 05

  

  

Quel bonheur que de broder les délicates branches fleuries du marquoir de Rose.

Un bonheur particulier, car un bonheur rare :

celui de pouvoir mettre  une histoire,

et surtout un visage sur le marquoir que l'on brode.

 

Rose est née au coeur de l'hiver, le jour de Noël 1879

 à Forbach en Moselle.

Rosa Christ 1891 01 07

Elle était la 6ème d'une famille de 10 enfants.

  Le papa, peintre en bâtiment,

tenait aussi un petit commerce de peinture et papier-peint.

 

 

  

A l'époque Forbach était une ville allemande

depuis le traité de Francfort mettant fin à la guerre  de 1870.

La ville restera allemande jusqu'en mars 1919.

C'était une ville de garnison, rien d'étonnant alors à ce que Rose,

pour les festivités du carnaval,

ait choisi ce beau costume militaire.

Rosa Christ 1891 01 04

Avouez qu'elle avait fière allure , n'est-ce pas ?

  

On imagine facilement que Karl Théodore Dillmann,

officier payeur de l'armée allemande, ait pu tomber sous son charme.

Il épousera Rose le 18 mai 1908.

Rosa Christ 1891 01 08

Mais hélas ce bonheur fut de courte durée car il décédera 3 ans plus tard.

 

Le couple n'a pas eu d'enfants mais Rose, veuve à 31 ans,

va avoir un rôle de mère auprès de trois de ses neveux quelques années plus tard.

En effet, après la mort de sa femme en 1929,

son frère Auguste va revenir des Etats Unis

et va reprendre le commerce paternel.

Rosa Christ 1891 01 06


Et c'est Rose, accompagnée de sa soeur Mathilde,

qui va l'aider à élever ses 3 enfants.

 

 

Rose est décédée le 27 février 1949 à l'âge de 69 ans.

Merci à vous Rose de me tenir compagnie cet été,

vous dont le visage n'a pas changé avec les années.

Rosa Christ 1891 01 03

 

Il n'était pas d'usage de sourire sur les photos à l'époque,

mais moi, je le vois votre sourire,

un sourire étonné et amusé,

peut être même ému de voir qu'une de vos petites nièces,

Michèleune petite fille de votre frère Auguste,

va se passionner pour les marquoirs.

Elle va refaire le diagramme de votre ouvrage sur un "ordinateur"

pour que d'autres passionnée comme moi puissent le broder,

et ainsi,  grâce à "internet"

des centaines de brodeuses à travers le monde vont faire votre connaissance.

 

Et bien sûr merci à toi Michèle, la petite nièce de Rose,

de m'avoir permis de partager cette belle histoire.

:bisou:

  

  

Rosa Christ 1891 01 02