welcome little stranger pincushion 02

Manchester Art Gallery

  

Un petit coussin à épingles ?

Un petit coussin brodé dans lequel les couturières

ou brodeuses pourront piquer leurs épingles ?

 

Et bien non, c'est un petit coussin d'épingles anglais

à offrir à une jeune maman

pour qu'elle puisse récupérer les épingles !

welcome little stranger pincushion 07

National Trust Collections 

  

Je m'explique.

 

Un petit coussin d'épingles

 

Vous remarquerez qu'ils ne sont pas brodés comme on peut le croire à première vue.

welcome little stranger pincushion 10

En fait ce sont des épingles qui ont été complètement enfoncées

dans le coussin de façon à ce que leurs têtes forment des lettres et des motifs décoratifs.

 

La réalisation de ces coussins n'était pas un travail facile.

Ils étaient  le plus souvent recouverts de soie, et toute épingle mal placée

laissait irrémédiablement un trou dans la soie si on la retirait.

 welcome little stranger pincushion 05

Winterthur

 

Sur cet exemple, certaines épingles ont été mises en biais

de façon à former comme une petite frange.

welcome little stranger pincushion 06

  

On lit parfois que ces coussins étaient accrochés aux portes des maisons

pour signaler qu'il venait d'y avoir une naissance.

 

C'est possible, mais il s'agissait plus généralement de cadeaux de naissance

très à la mode entre 1770 et 1890.

A donner après la naissance de l'enfant bien sûr.

Car offrir à la future mère des épingles avant l'accouchement

risquait d'augmenter la douleur disait-on.

Et d'ailleurs de façon générale, à une époque où le risque était présent

tant pour la mère que pour l'enfant, on ne faisait pas de cadeau avant.

 

A donner à une jeune maman pour qu'elle puisse ....

récupérer les épingles.

 

  Pourquoi ces épingles ?

Un joli cadeau, une gentille attention, mais c'était aussi un cadeau utile,

car à cette époque, les épingles étaient chères,

donc les jeunes mères étaient contentes de recevoir le petit stock d'épingles

dont elles allaient avoir besoin pour langer leurs nourrissons.

 

Les épingles de sûreté n'existaient pas encore et les nouveaux nés

avaient intérêt à ne pas trop gigoter

car ce sont des épingles droites qui tenaient leurs langes.

a10

 

Au XVIIIème, peu de fioritures sur ces coussins,

et le texte était généralement très simple :

"Welcome dear babe" : Bienvenue cher bébé

welcome little stranger pincushion 01

  V&A museum

 

Ou l'étrange formule "welcome little stranger" : bienvenue, petit étranger

 welcome little stranger pincushion 03

Winterthur

 

Une drôle de formule, mais souvenons nous que pendant longtemps

il n'était pas convenable de parler de grossesse et d'accouchement.

Ainsi si vous feuilletez  la revue la "Mode illustrée" du XIXème ,

vous y trouverez des tenues "pour dame souffrante"

comprendre "pour femme enceinte".

 

Une pudeur pas si lointaine de nous :

je me souviens de mon père, l'ainé de sa fratrie,

qui racontait en riant qu'enfant,

à chaque fois qu'on l'envoyait urgemment chez sa tante

il savait qu'à son retour il y aurait un nouveau bébé à la maison,

un petit étranger venu d'on ne sait où,  de nulle part

….. Welcome little stranger ....

 

Des formules pudiques qui nous semblent bien étranges aujourd'hui.

  

Bref, revenons à nos coussins.

Au fil du temps, ils furent de plus en plus décorés

welcome little stranger pincushion 04

National Trust Collections

 

Au XIXème, les formules de vœux devinrent plus longues, 

welcome little stranger pincushion 08

  

Mais en 1878, au grand soulagement des bébés, est arrivée l'épingle de sûreté !

Cette invention signera progressivement la fin

de la tradition du petit coussin  de naissance.

 

Voilà une bonne idée pour votre prochain petit cadeau de naissance, non ?

Si si, juste pour voir la tête de la jeune mère d'aujourd'hui

qui reçoit un coussin plein d'épingles disant : Bienvenue petit étranger 

a2

 

Allez, c'est le week end du muguet

plein de bonheur à toutes et tous.

  

welcome little stranger pincushion 09

The Saleroom