Celestine Leduc 1886 01

  

Un marquoir d'origine en laine, rustique,

que j'ai reproduit en miniature, en 1 sur 1, et en soie :

 

Célestine Leduc 1886

  

Celestine Leduc 1886 05

  

Célestine n'est pas née au Plessis-Grammoire (à l'est d'Angers)

comme le laisse supposer son marquoir,

mais à Andard, une commune voisine.

La Briscaudière, le hameau où vivaient ses parents, était cependant

plus proche du bourg du Plessis-Grammoire que de celui d'Andard.

Célestine devait donc aller à l'école au Plessis-Grammoire,

et c'est sans doute à l'école qu'on lui a fait broder ce marquoir.

Elle est née le 16 mars 1876,

elle avait 10 ans donc quand elle l'a brodé.

 

C'est pas bien vieux 10 ans,

on peut comprendre que broder un motif en miroir ne soit pas facile

alors l'erreur de sens de la petite flèche de droite est pardonnée.

Celestine Leduc 1886 06

  

Ses parents Jean Leduc et Célestine Chevrette étaient cultivateurs.

Célestine perpétuera la tradition

puisqu'elle épousera à son tour un cultivateur d'Andard, Louis Vilchien.

Ils se sont mariés le 12 octobre 1896.

Je ne sais pas s'ils ont eu des enfants, les archives en ligne s'arrêtant en 1900.

Mais une petit note sur l'acte de naissance de Célestine

nous apprend qu'elle est morte à Andard le 30 janvier 1972,

elle avait donc 96 ans !

 

J'adore voir que broder des marquoirs, ça conserve !

j'en ai besoin, avec tout le stock de grilles à broder que j'ai !  a2

  

  

Bien sûr c'est le motif central qui attire l'œil en premier

avec ce charmant couple en costume si plaisant à broder

Celestine Leduc 1886 02

  

mais il y a aussi les perroquets multicolores

Celestine Leduc 1886 04

  

et ce mini paysage romantique

comme on en trouve beaucoup dans les motifs de Berlin,

sans oublier le petit chien Sajou bien sûr

Celestine Leduc 1886 03

 

L'ensemble est brodé en Soies d'Alger du Ver à Soie,

en 1/1 sur une toile Zweigart 12 fils.

  

Voici l'original, 

une ruine comme vous le voyez, si abimé, si décoloré .....

Celestine Leduc 1886 09

Et c'est justement ce que j'aime : redonner vie aux ruines,

les voir avec leur éclat d'origine.

 

Le vert bronze de l'endroit se révèle être un vert vif sur l'envers.

Celestine Leduc 1886 08

D'habitude je ne brode pas de 1/1 avec de la soie :

je trouve que le fil est trop serré et que la soie perd tout son brillant et son gonflant,

donc autant utiliser du coton.

Mais comme vous le voyez, Célestine a brodé au petit point.

Alors j'ai eu l'idée de faire de même, la soie est ainsi un peu moins serrée,

et garde mieux son brillant

(et puis ça se brode beaucoup plus vite ! )

   

Voyez comme les couleurs vives des motifs sautent aux yeux

quand on retourne l'ouvrage

Celestine Leduc 1886 07

.... révélant aussi que Célestine n'hésitait pas à user et abuser des p'tits nœuds a6

 

Et voilà, j'espère que la petite Célestine

a su colorer pour vous ce week end pluvieux et venteux.

A la semaine prochaine.

Celestine Leduc 1886 10