Elizabeth Short 1661 01

   

Pour tout vous dire, la préparation de l'article que j'avais prévu pour aujourd'hui

s'est révélée beaucoup plus longue que je ne le pensais.

Mais aussi beaucoup plus intéressante,

alors attendez vous à un article fleuve bientôt a6

 

   

Du coup aujourd'hui je partage avec vous une découverte

faite à l'occasion de ces recherches justement.

Un détail amusant trouvé dans l'ouvrage

"Samplers from the Victoria and Albert Museum"

puisque le sampler concerné se trouve dans ce musée, ICI

  

Nous allons parler du sampler

d'Elizabeth Short, 1861

  

Vous avez vu ce joli couple sur la première photo ?

Brodé au point de trait comme le Boscobel que je fais en ce moment

Un point délicat et léger qui a l'avantage d'être naturellement réversible,

l'envers est identique à l'endroit.

 

Et bien justement, la photo d'entête de cet article est la photo de l'envers.

et voici maintenant l'endroit ....

 

Elizabeth Short 1661 07

 

Et là, vous vous dites que je raconte n'importe quoi,

ce n'est pas réversible !  l'endroit n'est pas du tout comme l'envers !

Et oui, mais c'est parce que l'endroit a été recouvert avec un autre point !!!!!!

  

 Le sampler en entier 

Elizabeth Short 1661 02

 

     

C'est un enlevant le cadre et en détachant ce sampler de son support

que le musée a découvert l'histoire en deux temps de cette broderie.

  

Les vêtements, l'herbe, le tronc de l'arbre qui étaient brodés en point de trait

ont plus tard été "remplis",

brodés en "detached buttonhole stitch ", une sorte de point de Venise.

Par contre la dentelle des cols, les cheveux, mais aussi le corsage

et les manches de la dame ont été laissés tels quels.

 

 

Le detached buttonhole stitch n'interfère que très peu avec la toile,

juste sur les bords du motif.

On tend un fil au départ et on le recouvre de points de festons serrés,

puis on brode des rangs de points de feston  en piquant

dans les mailles du rang précédent.

Le remplissage est donc au dessus de la toile 

et l'arrière de l'ouvrage reste intact.

Elizabeth Short 1661 08

  

 

Notre brodeuse a-t-elle été déçue par son premier essai et a-t-elle préféré

le remplacer par ce point de Venise plus spectaculaire ?

Elizabeth Short 1661 06

 

   

Vous remarquerez que sur la bande florale du haut, 

seule une des deux grosses fleurs a été retravaillée,

l'autre est restée au point de trait.

A-t-elle voulu faire un essai ?

mettre en pratique un nouveau point ?

  

Ou alors peut-être est-ce  une autre brodeuse

qui a plus tard modifié le sampler original.

Modifié et peut être même complété le sampler en rajoutant la partie basse ?

  

J'ai tendance à croire qu'il y a eu deux brodeuses

car autant l'envers des motifs au point de trait était parfait en haut,

autant sur cette bande du bas, ça laisse à désirer a1

Elizabeth Short 1661 05

 

Du coup, si mon hypothèse est exacte,

et si j'en crois l'arrière de l'ouvrage au niveau de la signature,

Elizabeth Short serait la deuxième brodeuse,

la spécialiste du point point de Venise .... mais pas du point de trait .

Elizabeth Short 1661 03

 

   

   Bon, l'histoire des deux brodeuses, c'est juste mon imagination,

on ne saura jamais, mais avouez que c'est vraiment étonnant.

Les samplers sont pleins de surprises et de mystères.

   

Bon week end à toutes et tous.