Elisabetta_Mari_12

 

Elisabetta Mari 1835 

de the Essemplaire

commencée le premier janvier de cette année

est aujourd'hui terminée.

 

Brodé en 1/2 sur un lin 15 fils Graziano

Mélange de cotons Gentle Art et Crescent Colors

 

Quel plaisir de broder tous ces petits personnages amusants :

La dame au petit chien

Elisabetta_Mari_14

  

cet attendrissant couple d'amoureux qui se tiennent par la main,

Elisabetta_Mari_13

  

 

Et enfin le motif central du marquoir : la grande grille de fer

 

Elisabetta_Mari_15

 

Ces grandes et belles grilles souvent présentes sur les marquoirs italiens,

et qui symbolisent les portes du ciel, les portes du paradis.

 

Comme celles que l'on retrouve dans les églises : 

des seuils qui rythment la progression des fidèles

depuis l'entrée (le baptême) jusqu'à l'autel (le Sacrement)

Elisabetta_Mari_16

Les grilles d'un marquoir de 1826, celles d'Adelaïde Sestil,

celles d'Eleonora Cosci 1829, et celles d'une autre Eleonora, 1829

 

C'est à Roberta que je dois ces précieuses explications

sur la symbolique des imparaticci (marquoirs en italien).

C'est elle aussi qui m'a expliqué le "mystère de la souricière",

vous trouverez ses explications ICI

Un grand merci à toi Roberta.