catho_01

Marquoir français XIXème

 

A quoi reconnaît-on un marquoir catholique du XIXème ?

 Une croix de par Dieu au début de l’alphabet,

des autels, des croix, des encensoirs,

et tous les instruments de la Passion (Arma Christi) .

 

Quand ces motifs religieux composent à eux seuls le marquoir,

que les Arma Christi sont présents sur toute la toile,

laissant juste la place à quelques bouquets par ci par là

(et encore ont-ils eux même une symbolique religieuse),

quand la composition est sage ....

on est alors devant un marquoir français.

 

 

C'est amusant de le comparer aux marquoirs des petites italiennes de la même époque.

 


 Les petites italiennes tiennent à montrer aussi qu'elle sont de  bonnes catholiques,  

 alors elles mettent tout ce qu'il faut : 

l'autel, l'église, les instruments de la Passion,

....

mais elles rangent les "figures imposées" dans un coin,

laissant ainsi toute la place nécessaire au "programme libre",

 à l'imagination, au rêve,

au goût de la vie et des belles choses, aux petits plaisirs du quotidien.


Leurs marquoirs sont ainsi remplis de motifs décoratifs variés,

gais et parfois très inattendus et amusants.

 

catho_02

Adelaïde Sestil 1828 avec son autel  et les Arma Christi bien rangés dans leur carré!

et puis .... une jolie dame à son balcon,

une gondole, des petits personnages, une cage à oiseaux etc.

 

 

catho_04

Un autre marquoir italien de 1826, à la composition si maladroite et touchante

malgré l'énorme église et les Arma Christi regroupés au milieu,

l'oeil est tout de suite attiré par ce fringant cavalier arabe

paradant devant une jolie dame en rose.


et puis .... en haut plein de petits sujets variés

une petite souris s'échapant de la souricière ... pour tomber nez à nez avec le chat,

et un grand lézard, long comme un TGV.

 

 

catho_03

L'adorable Elisabetta Mari 1835 , avec les Arma Christi tous présents au milieu

mais on ne voit en fait que les petits personnages colorés,

ces dames aux beaux chapeaux, avec leur parapluie ou leur petit chien.

Et des petits animaux difficilement identifiables, chat, rat, cochon, chien, singe ?

Il y a même une tortue,  et une bestiole bizarre : une écrevisse ?

 

catho_05

Et enfin la somptueuse Eleonora Cosci 1809

Arma christi bien rangés en bas, avec un microscopique autel.


Et la place d'honneur est donnée à un couple

se promenant dans un magnifique jardin digne de ceux des lacs italiens.

Et ici aussi des balcons et des fenêtres donnant sur ce petit paradis.


 Les marquoirs sont des petits morceaux d’histoire,

et celui-ci est particulièrement  intéressant car il témoigne de celle de l'Italie

 En bas les jardins italiens, 

En haut, des initiales, des couronnes, et un aigle bicéphale

qui n'ont plus rien d'italien, mais qui  semblent indiquer

que la famille de la petite Eleonora était plus favorable

à la présence autrichienne que napoléoniene.

Eleonora Cosci a-t-elle vécu assez longtemps

pour connaître l'unification de l'Italie et Garibaldi ? 

 

Un dernier joli exemple de marquoir italien ICI

 

 

La belle Eleonora n'est pas encore (ou plustôt n'est plus)  disponible,

j'espère bien que Gigi nous la reproposera un jour.

 

Je compte donc adopter une des deux autres  :

Elisabetta ou le beau cavalier, entre les deux mon coeur balance.

et vous ?  votre avis ?

Ce sera sans doute mon ouvrage du premier janvier.