Adelaide_sestil_3_01_b

 

Et voilà, la belle Adelaïde Sestil vient de quitter

mon petit pensionnat de jeunes filles.

 

Je suis toujours contente de terminer un ouvrage,

mais c'est quand même avec une pointe de tristesse

que j'ai posé les dernières petites croix sur cet ouvrage

que j'ai eu tant de plaisir à broder.

 

Adelaide_sestil_3_04

 

Dans un coin discret, les initiales et la date qui témoignent

qu'il ne s'agit là que d'une humble reproduction.

 

Reproduction d'un marquoir ancien de la collection de GigiR

Brodé sur de la toile Gander nacrée 10 fils, en 1/1

Petite gamme "à ma façon" de fils Gentle Art

 

 

Adelaide_sestil_3_02

 

Ici, bien rangés, les instruments de la Passion (Arma Christi)

qu'on retrouve très souvent dans les anciens marquoirs catholiques.

 

En bas à gauche l'échelle qui a servi à descendre le corps de Jésus de la croix

A la droite de l'échelle, la croix, et les lances croisées :

 la lance du centurion qui perça le flanc de Jésus,

et l'éponge imbibée de vinaigre fixée à une branche d'hysope.

 

A droite encore la tunique du Christ et au dessus d'elle la lanterne des gardes

Tout à droite, la bourse contenant les 30 deniers, prix de la trahison de Judas

Au dessus, perché sur la pilier de la flagellation

le coq témoin du reniement de Saint Pierre.

 

Juste au dessus de la queue du coq, le fouet de la flagellation,

et à gauche de ce fouet, on reconnaît le marteau qui a servi à enfoncer les clous

 la tenaille qui a servi à les enlever, 

les dés employés pour tirer au sort la robe du Christ,

et la main du grand prêtre qui gifla Jésus, et en dessous 3 clous.

 

Sur la ligne du haut, de gauche à droite, un rond barré que je n'identifie pas,

puis l'encens  suivi du calice de l'agonie

et enfin l'aiguière avec laquelle Ponce Pilate s'est lavé les mains

 

 

Adelaide_sestil_3_05

Icone russe - image Wikipédia

 

 

Ma petite italienne me manque,

et je sens que je ne vais pas tarder à en adopter une autre ;-)

à suivre ....